Quelles sont les entreprises qui recrutent ?

Publié le : 04 janvier 20216 mins de lecture

Comme la plupart des pays en Europe, la France a subi de graves pertes au niveau de son économie. Beaucoup de gens ont perdu leur travail, de nombreux secteurs sont paralysés et sont obligés de fermer leur porte et le taux de la pauvreté et du chômage ne cesse de grimper. Mais malgré cette crise sanitaire, il y a encore des entreprises qui ont réussi à s’adapter à la nouvelle condition imposée par les gestes barrières et continuer de s’évoluer avec de nouvelles méthodes de travail. En plus, elles continuent à poster de nombreuses offres d’emploi à ceux qui cherchent désespérément du travail en ce temps de crise.

Des recruteurs optimistes

Ce qui est sûr, c’est que cette incertitude économique va encore durer, à mesure que la situation sanitaire se complique à nouveau. Mais entre-temps, les entreprises ont su s’adapter. Certaines entreprises ont su élaborer, en avance, une stratégie de digitalisation. Pour ces sociétés le télétravail n’était qu’une formalité. Mais d’autres n’étaient pas du tout prêtes et ont dû consacrer beaucoup d’argent pour se digitaliser et être capables de faire face à la distanciation sociale. Les entreprises qui recrutent aujourd’hui sont celles qui ont réussi à instaurer des solutions pour digitaliser leur procédure et faire du télétravail la nouvelle façon de travailler. Mais quoi qu’il en soit, le taux de recrutement et l’offre d’emploi ont gravement baissé, on constate une chute générale de 50 %. Veuillez consulter le site internet www.qui-recrute.com pour voir les listes des entreprises qui recrutent encore.

L’IT : stabilisation et candidats frileux

Même avant la crise sanitaire l’IT a été déjà un secteur dynamique et très actif, et aujourd’hui grâce à la démocratisation soudaine du travail à distance, ce domaine a vu ses activités encore améliorées que d’habitude. Les besoins en matière de maintenance informatique et de cyber sécurité ont augmenté de façon très rapide. Les développeurs sécurité, les ingénieurs cloud, les analystes de données et architectes ou les designers d’interface font partie des profils tant demandés dans les offres d’emploi. Tout de même, les offres ont ralenti et les exigences salariales se sont aussi stabilisées. De plus, les profils habituellement considérés comme rares deviennent soudainement frileux et friands de stabilité. Les candidats ont même arrêté le processus de recrutement pour pouvoir garder leur poste. Et cela est surprenant, car avant la crise sanitaire, les candidats ont tendance à changer de travail presque tous les 6 mois.
L’IT est aussi l’un des secteurs auxquels les jeunes diplômés ont le plus de chance de décrocher un job. Cela est possible, parce que les entreprises qui recrutent préféreront toujours des gens opérationnels immédiatement et surtout ceux qui travaillent en freelance, qui possèdent des compétences spécifiques pour une mission précise. En plus, les recruteurs dans ce secteur exigent des candidats agiles, car cette qualité comportementale est très utile et prédominante dans un secteur où tout va tellement très vite. Ceux qui possèdent cette qualité sont aussi capables de s’adapter, de résoudre des problèmes au plus vite possibles et capables aussi d’apprendre.

Les industries : tous les secteurs ne sont pas égaux face à la crise

De nombreux secteurs, comme l’aéronautique, l’automobile et le transport ont été frappés de plein fouet par la crise sanitaire causée par le Covid. Les autres ont tout de même pu garder la tête hors de l’eau, comme l’industrie pharmaceutique, l’agroalimentaire, le commerce électronique et continuent d’offrir de nouveaux emplois pour les profils d’approvisionneurs, de gestionnaires de stocks, coordinateurs logistiques, responsables maintenances, gestionnaires de transports et responsables qualités. Les métiers de maintenance et de qualité sont fortement demandés dans ces secteurs, car la réouverture d’un grand site de production n’a jamais été une tâche facile et nécessite le suivi à la lettre des procédures importantes en matière de normes qualité et de maintenance préventive.
Dans ce genre de secteur, les recruteurs misent beaucoup sur le travail temporaire et en général les offres se situent majoritairement en région, et cela leur rend moins exigeants pour les profils seniors, car ils sont conscients du manque d’attractivité dans certaines régions qui embauchent.

La finance et la comptabilité d’entreprise

C’est l’un des secteurs qui ont su faire face à la crise sanitaire. Pourquoi ? Parce que la crise sanitaire n’a pas eu d’impact sur la qualité du travail des employés, grâce à la facilité qu’a apportée le travail à distance. Et cette opportunité est avantageuse pour les profils au sein des directions financières et aussi sur des fonctions opérationnelles, comme la gestion de paie, l’audit, la comptabilité des clients et le contrôle de gestion. De plus, à l’exception des secteurs très touchés qui vont obliger à geler leur recrutement, cette période très agitée va rendre les grands groupes et PME à vouloir analyser l’état de santé financière de leur entreprise, ce qui va augmenter les besoins en directeur financier, contrôleur de gestion et comptable.

Plan du site