L’année 2016 est un bon souvenir pour les français

Publié le : 29 mai 20174 mins de lecture

Que ce soit pour la vente ou de la mise en location d’un bien, pour un local commercial ou tertiaire,  le propriétaire est censé établir plusieurs diagnostics : diagnostics plomb, amiante, termites, risques naturels et technologiques, performance énergétique, diagnostics des installations de gaz, électricité, ANC, et enfin, mesurage des surfaces. Grace à ces bilans les transactions immobilières seront facilitées et en mesure de garantir toute la sécurité pour les présumés acheteurs ou locataires.

Un métier indispensable pour la vente ou la location d’un bien

C’est un métier apparu à la fin des années 1990, lors de la mise en place de la loi Carrez (mesurage de superficie). Amiante, plomb, termites, assainissement, mesurage de surfaces…, les bilans de diagnostics techniques sont le must des transactions immobilières. Ils sont dès lors imposés dans le cadre de la vente d’un bien immobilier ou de sa mise en location. Il est quasiment impossible aujourd’hui d’acheter, de louer, de gérer ou d’estimer un bien sans faire appel à un diagnostiqueur.

Le parcours pour devenir diagnostiqueur immobilier

Pour exercer l’emploi de diagnostiqueur immobilier, il faut disposer d’au moins un Bac+2 en professions immobilières ou en bâtiment. Mais ce diplôme doit être renforcé par des certifications qui peuvent être obtenues sans diplômes. Cependant, il est conseillé d’avoir un diplôme pour pouvoir évoluer dans le métier en s’engageant dans un cursus auprès d’une école spécialisée dans le secteur immobilier.

Qualités requises

Une fois ils ont suivi la bonne formation spécialisée en immobilier, les sortants peuvent renforcer leurs bagages par des stages ou des contrats d’apprentissage au sein d’une agence immobilière. Par la suite ils doivent être retenus par les agences ou répondre à des offre d’emploi dans l’immobilier dans les Hauts-de-Seine sur www.recrutimmo.com. Mais si le diagnostiqueur immobilier a choisi de travailler de manière indépendante, il doit faire preuve d’une grande autonomie, de rigueur et d’analyse. Dans toutes ses démarches, ce professionnel doit rester équitable. Cette qualité est celle qui lui garantit la réussite et l’évolution du diagnostiqueur.

Comment évoluer dans ce métier

Les perspectives d’évolution du métier de diagnostiqueur immobilier sont différentes selon la taille de l’entreprise qui l’engage. Ce professionnel doit être capable d’effectuer des tâches de management après quelques années d’expérience en tant que diagnostiqueur immobilier. Au sein d’une PME, le diagnostiqueur peut coopérer avec des dirigeants dans le but de planifier les politiques de management de l’entreprise.

Après de nombreuses années d’expérience, il peut travailler indépendamment. Mais il doit disposer de moyens financiers assez considérables.

Le métier de diagnostiqueur immobilier requiert beaucoup de mobilité, une bonne dose de dynamisme et un permis de conduire. Généralement assez peu physique, la phase de diagnostic dans le bâtiment peut être assurée par des hommes et des femmes.

Plusieurs entreprises immobilières sont souvent à la recherche de ces professionnels afin de prendre en main les opérations de vente et de location de biens. Si vous disposez d’une évolution d’une formation immobilière les entreprises spécialisées ont besoins de professionnels comme vous. Vous pouvez consulter les offres d’emploi en île de France,  notamment l’offre d’emploi dans l’immobilier dans les Hauts-de-Seine…

Plan du site